carbonara piccicuisine 3

Les vraies pâtes à la carbonara

Ciao belli

Maintenant qu’on a bien rigolé brace yourself, on va vraiment parler de Carbonara.

Aujourd’hui ce ne sera pas la recette de ce que j’appelle la ‘‘carbonara alsacienne’’, c’est-à-dire avec de la crème, du vin blanc ou encore des champignons, mais juste la carbonara italienne toute simple. Autrement dit celle que tout le monde envie à l’Italie.

SPOILER ALERT : il faut aimer les œufs.

Je donne la version classique, après chacun est libre de faire ce qu’il veut, ajouter de la crème, des olives, du miel, du wasabi, faire un pasta pot, tant que je ne viens pas à le savoir ça va.
Perso j’avoue tout, de temps à autre je fais revenir la poitrine avec ½ oignon émincé et de la noix de muscade.

Je passe la querelle sur les proportions exactes de la recette, mais si on suit celle-ci ça devrait aller.

Pour trois personnes soucieuses de manger une vraie carbonara

La base :

  • Une demi-heure devant soi
  • 400g de pâtes *
  •  1 jaune par personne + 1 œuf entier pour le plat si on suit la recette traditionnelle, sinon 4 jaunes + 2 œufs pour des pâtes bien baveuses **
  • 200g de guanciale pour les plus chanceux (je sais qu’il y en a à l’Épicerie musicale), sinon de poitrine fumée en tranches du rayon charcuterie, à détailler en dés ou en lardons. Si vraiment c’est trop demander go pour des lardons en barquette mais c’est moins bon
  • 180 g de pecorino romain râpé (les sachets sont de 90 g généralement), comme ça on en mélange la moitié avec les œufs, et l’autre on la met à disposition des convives pour saupoudrer les pâtes, c’est super bon !

L’assaisonnement :

  • une toute petite poignée de gros sel pour les pâtes
  • du poivre noir (on peut mettre la dose)
  • de la noix de muscade pour qui veut
  • ½ oignon émincé pour qui veut

Le matériel :

  • une petite poêle antiadhésive pour faire revenir le lard
  • un saladier pour les œufs battus
  • une assez grande casserole

* Petite sélection : des rigatoni comme à Rome, sinon les pâtes longues ont ma préférence pour cette recette, par exemple des spaghettoni ! D’habitude j’en fais 500g mais primo je trouve que la carbonara cale plus, et secundo ça se dessèche vite donc pas le temps de faire un bis. Ce soir on ne se ressert pas et on prend un yaourt à la place, zou.

** Je ne me fie pas trop à la règle « un jaune par personne + 1 », car tout dépend de la quantité de pâtes que l’on prévoit par personne, chez moi on a généralement un bon coup de fourchette.

Préparation

On commence par détailler la poitrine fumée en dés ou en morceaux, pas la peine d’enlever le gras car ça va aider pour la faire dorer toute à l’heure. En revanche s’il y a du cartilage on n’en veut pas ! Faire revenir la poitrine fumée détaillée dans une poêle antiadhésive, sans matière grasse à feu doux.

carbonara-piccicuisine 1

Pour ceux qui aiment les lardons bien dorés mettre plutôt sur feu moyen mais bien rester à côté pour surveiller, ça crame assez vite ! Une fois cuits éteindre le feu, et les laisser refroidir.

Battre dans un saladier les œufs avec un sachet de pecorino. Poivrer à volonté pour ceux qui aiment (moi j’aime en tout cas), en revanche pas de sel car le fromage sale déjà le plat. Laisser de côté.

Faire cuire les pâtes, en prenant soin de prélever deux cuillères d’eau de cuisson au passage et de les verser dans les œufs en touillant bien. Egoutter deux minutes avant la fin sur le paquet, et laisser un peu refroidir dans la passoire deux minutes histoire que les œufs ne se transforment pas instantanément en brouillade au moment de tout mélanger.

Verser le lard puis les pâtes dans le saladier, et remuer un petit coup pour que tout soit bien baveux. Si ça commence légèrement à brouiller c’est pas SI grave, ça m’est arrivé et c’est bon quand même.

carbonara piccicuisine 2J’ai pris une photo avant de rajouter les œufs et pas après, de peur qu’ils n’en profitent pour cuire.

On passe éventuellement un léger filet d’huile d’olive et hop on sert, car attention la carbonara se mange c-h-a-u-d-e ! Dès qu’on la laisse patienter cinq minutes dans l’assiette l’œuf se dessèche et le plat est fadasse.

Je recommande vivement de bien bien saupoudrer de pecorino râpé (ou de parmesan), et de mettre encore un petit tour de moulu à poivre. Bon appétit !

carbonara piccicuisine 3

I had no idea that food
YO

Le récap’

Si tout s’est bien passé on a :

  • fait revenir le lard
  • battu les œufs dans un saladier avec du poivre et du parmesan
  • fait cuire puis égoutté les pâtes en n’oubliant pas de prendre un peu d’eau de cuisson
  • versé les lardons et pâtes dans le saladier
  • remué le tout avec un filet d’huile d’olive
  • servi sans tarder pour que ça reste baveux

Partager cet article
facebooktwitterpinterest

3 thoughts on “Les vraies pâtes à la carbonara

    • piccicuisine dit :

      Bonsoir ! Merci pour ce message, pour ma part en bonne Italienne je ne prépare une carbonara qu’avec des spaghetti 😉
      En revanche peu importe leur diamètre, je recommande des spaghettoni par exemple car ils sont un peu plus épais mais c’est un choix personnel ! J’espère avoir bien répondu :-)
      Si oui j’attends la photo du plat 😉

      Picci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *