saucisse aubergines piccicuisine 2

Pâtes à la chair à saucisse, aubergine et tomates cerise

Ciao belli

C’est le grand retour de l’aubergine sur le blog.

Cette fois-ci j’ai rédigé une recette inspirée d’un plat que j’ai mangé dans un restaurant parisien, un de ceux où on attend une heure avant d’avoir une table. Bonne nouvelle cette recette prendra moins de temps.
La base ? De la chair à saucisse revenue dans un peu de beurre avec du vin blanc et de l’aubergine. Et il y a des tomates cerise bien sûr. Autant dire que le résultat est assez miamioum.

Pour trois inconditionnels de pasta

La base :

  • environ 45 minutes devant soi
  • 500g de pâtes *
  • ½ oignon rouge émincé ou une échalote
  • 1 petite gousse d’ail émincée
  • 400g de chair à saucisse non persillée (de la viande de veau hachée c’est très bien aussi)
  • 1 petite aubergine blanche ou violette
  • une dizaine de petites tomates cerise sucrées

L’assaisonnement :

  • une belle poignée de pecorino râpé + en prévoir pour saupoudrer l’assiette
  • 1 carré de sucre
  • ½ bouillon cube
  • un gobelet de vin blanc sec (du Sauvignon par exemple), soit 20 cl
  • une noix de beurre demi-sel
  • un œuf
  • du poivre blanc à fond
  • du poivre noir si on aime ça

La matériel :

  • une grande poêle antiadhésive style wok
  • une assez grande casserole

* Petite sélection : des cavatelli ou des calamarati de Cecco, les pâtes longues en revanche je trouve ça dommage.

Préparation

Dans le wok à feu doux, faire revenir l’oignon et l’ail émincés dans une noix de beurre, disons cinq minutes.

Lorsqu’ils deviennent translucides, augmenter un peu le feu et ajouter l’aubergine coupée en brunoise (plus les dés sont petits plus ça compotera vite). Si elle commence à accrocher on peut verser un gobelet d’eau, elle s’évaporera promis. Saler et poivrer.

Les dés d’aubergine vont commencer à brunir et compoter après une bonne dizaine de minutes, ce sera alors le moment d’émietter la viande et de la faire rissoler gentiment quelques instants, en restant pas loin pour surveiller bien entendu.
Notre base est prête, on peut désormais mettre une bonne casserole d’eau à chauffer.

happy jimmy

La suite de la sauce c’est que du bonus. On commence par baisser le feu et assaisonner avec le sucre et le ½ bouillon cube. Et pourquoi pas encore un petit coup de poivre blanc et/ou noir.

On mouille tout ça avec le verre de vin blanc et on laisse mijoter tranquillement une dizaine de minutes à feu moyen.

Dès que l’eau bout, y verser les pâtes et bien remuer pour ne pas qu’elles accrochent au fond.

Retirer deux cuillères à soupe d’écume et les verser dans le wok, remuer. Ajouter la poignée de pecorino râpé et les tomates entières qui vont juste cuire un petit peu pour se ramollir sans se fondre dans la sauce pour autant. Mmmm.

Globalement ça donne ça :

saucisse aubergines piccicuisine 1

Au moment d’égoutter les pâtes casser l’œuf dans la sauce et vite touiller avant que ça chauffe. Ça apporte du crémeux à la sauce, sinon elle se desséchera vite.

Verser les pâtes égouttées dans le wok et remuer hors du feu deux minutes puis servir. Je ne l’ai jamais dit il me semble, mais je suis fan des woks car vu qu’ils ont des bords hauts ça évite à la pasta de se faire la malle quand on doit tout mélanger en peu de temps-parce-que-sinon-ça-refroidit. Eh oui.

YO

saucisse aubergines piccicuisine 2

Le récap’

Si tout s’est bien passé on a :

  • Préparé un soffritto en faisant revenir oignon et ail dans du beurre
  • Ajouté l’aubergine en petits dés et laissé compoter
  • Ajouté la viande en n’oubliant pas d’assaisonner la sauce avec vin, sucre et bouillon cube
  • Commencé à faire cuire les pâtes
  • Ajouté pendant ce temps de l’eau de cuisson, du pécorino râpé et des tomates cerises à la sauce
  • Cassé un œuf dans la sauce avant d’ajouter les pâtes égouttées

Partager cet article
facebooktwitterpinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *